Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

La Grand’Place, Lille

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : 14e - 21e siècle

Site emblématique de la ville de Lille, la place du Général de Gaulle, dite Grand’Place, développe une activité marchande dès le Moyen Âge. Organisée autour du marché, la place se pare peu à peu d’édifices prestigieux, témoignant de la richesse de la cité et de l’évolution des goûts architecturaux des 17e et 18e siècles. Elle prend le nom de place du Général de Gaulle en 1944, en hommage au célèbre homme politique né à Lille.

Vue d'ensemble de la Grand'Place ©SVAH Ville de Lille

La Vieille Bourse ©SVAH Ville de Lille

plaque place du Marché ©SVAH Ville de Lille

Détail sculpté façade Grand Place ©SVAH Ville de Lille

Théâtre du Nord, anciennement la Grand'Garde ©DICOM Ville de Lille

Une place de marché

Lille profite dès le 11e siècle de sa situation topographique (entre voie d’eau et axe routier) pour développer une activité commerciale. Installée sur un espace à l’origine fortement marécageux, la Grand’Place accueille le marché aux grains à partir du 14e siècle, après des travaux assèchement.  Peu à peu, des habitations et plusieurs types d’édifices à vocation commerciale, religieuse et politique voient le jour. La modification la plus importante a lieu au 17e siècle avec l’installation de la bourse, qui sépare la Grand’Place et la Petite Place, actuelle place du Théâtre.

 

De l’architecture flamande au classicisme français

En 1651, les bourgeois lillois demandent l’autorisation d’ériger une bourse de commerce sur la Grand’Place. L’édifice dessiné par Julien Destrez, symbole de la puissance marchande de la cité, mêle le répertoire ornemental local aux motifs antiques. Après le rattachement de Lille à la France en 1667, de nouveaux rangs de maisons sont élevés près de la Bourse, tandis que Thomas-Joseph Gombert opte, à la Grand-Garde, actuel Théâtre du nord, pour un décor d’une austérité toute française.

Au 19e siècle, la place se pare de la statue de la Déesse en 1845, alors que la construction de la galerie Alcide et le percement des rues Faidherbe et Nationale, connectent plus directement la Grand’Place au Vieux-Lille, à la gare et aux nouveaux boulevards. Les travaux d’aménagement  de ces dernières années ont redonné à la place son caractère convivial et populaire en favorisant les cheminements piétonniers.

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour