Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

Lydéric et Phinaert, les géants de Lille, Lille

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : Depuis le 16e siècle

Selon la légende, en l’an 620, le prince Salvaert, accompagné de son épouse Ermengaert, enceinte, traverse la forêt « Sans Mercy », sur laquelle règne le géant Phinaert. Salvaert meurt sous les coups de Phinaert, mais Ermengaert s’échappe et accouche d’un petit garçon, Lydéric. Quelques années plus tard, Lydéric affronte Phinaert en duel et le tue. Pour le féliciter, le roi Dagobert lui confie les terres du géant. Lydéric y fonde la ville de Lille.

Calendrier lillois Lydéric et Phinaert, 1870 © BM Ville de Lille

Lydéric ©SVAH Lille

Lydéric détail ©SVAH Lille

Phineart ©SVAH Lille

Phineart détail ©SVAH Lille

Album des Fastes de Lille, par Edouard Boldoduc, 1863 © BM Ville de Lille ©SVAH Lille

Lille Cortège de géants Lydéric et Phinaert, 1891, photo de Pierre Bernard, fonds Lefebvre 13,142 © BM Ville de Lille

Jardin Vauban - Baptême du géant au théâtre de marionnettes Le P'tit Jacques ©MAREMA59.62-ThéâtredeMarionnettes-FrantzMarin

Jeanne Maillote ©SVAH Ville de Lille

Jeanne Maillote ©SVAH Ville de Lille

Raoul ©SVAH Lille

De la tradition orale au récit littéraire

L’origine de la légende de Lydéric et Phinaert est mal connue. D’abord transmise oralement, cette histoire semble avoir été rédigée à partir du 15e siècle. Elle se base sur des faits historiques réels, qu’elle adapte au contexte lillois. Au fil des siècles, les auteurs s’emparent de cette légende, comme le poète lillois Alexandre Desrousseaux, l’écrivain Alexandre Dumas, ou plus récemment François Boucq.

 

De la procession religieuse à l’apparition de géants d’osier

À partir du 16e siècle, la légende de Lydéric et Phinaert est jouée lors de la procession de Lille. Pendant le cortège, les habitants figurent des scènes bibliques ou des récits anciens, comme celui du « comte Lydéric ». Parallèlement, deux géants d’osier costumés et portés à dos d’homme apparaissent pour la première fois lors de la procession en 1565. Cette tradition des géants disparait à la Révolution française pour renaître à partir de 1821 à l’occasion des fêtes de la ville, sous la forme de Lydéric et Phinaert.

 

Quand la famille s’agrandit

La famille des géants s’agrandit dès 1825 avec Jeanne Maillotte, cabaretière qui a chassé les Hurlus de Lille en 1582, et le Tambour-Major des Hurlus. Dans les années 1970-80, plusieurs autres géants sont créés dans différents quartiers de la ville.

Une première rénovation des géants en 1956 par les élèves de l’École de beaux-arts où l’acier remplace l’osier oblige les géants à être tractés. Après leur disparition en 1995 dans un incendie, l’artiste Stéphane Deleurence, leur redonne vie en 1999. Il revient à la structure d’origine en osier et crée des personnages de 6,5 mètres de haut qui se déplacent prévus pour être portés par six à huit porteurs chacun. Lydéric a une épée et un faucon sur l’épaule ; Phinaert a des cheveux noirs, une barbe et brandit une hache.
Depuis 1999, ils accueillent les visiteurs dans la grande galerie de l’hôtel de ville et participent régulièrement à des fêtes et défilés.

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour