Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

La citadelle, Lille

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : 1667-1670

La construction de la Citadelle ouvre une période nouvelle pour Lille. Intégrée au royaume de France en 1667, la ville est agrandie et se pare progressivement d’architectures à la française. La création de la Citadelle affirme ainsi la volonté de Louis XIV de placer définitivement Lille sous sa tutelle. Elaboré en plusieurs étapes, l’ouvrage militaire apparaît comme une œuvre majeure du grand ingénieur Vauban.

Vue de la contre garde vers la Porte Royale ©SVAH Lille

La porte Royale vue intérieure ©SVAH Lille

Vue intérieure de la Citadelle ©SVAH Lille

Vue de la Citadelle ©BM de Lille

Attaques de la Citadelle en 1708 ©BM de Lille

Lille devient française

À la mort de Philippe IV d’Espagne en 1665, Louis XIV réclame les territoires de Flandre en héritage, au nom de son épouse l’Infante Marie-Thérèse. Face au refus espagnol de céder les provinces du Nord, Louis XIV lève une armée de 50 000 hommes et s’engage dans ce que l’on appelle la guerre de Dévolution.

Après Tournai et Douai, Lille capitule le 27 août 1667 au terme de neuf jours de siège. Le traité d’Aix-la-Chapelle, signé le 2 mai 1668, confirme le rattachement de Lille et de la Flandre wallonne au royaume de France.

La « reine des Citadelles »

Ingénieur du roi depuis 1655, Vauban met à profit son expérience de preneur de place pour créer la Citadelle. Il dessine une construction en étoile, à cinq bastions [ouvrage de défense bas et pentagonal faisant partie de l’enceinte], entourée d’ouvrages de défense avancée maintenant l’ennemi à distance. La Citadelle est implantée dans une zone marécageuse au nord-ouest de la ville, qui participe à la défense du site par un système d’inondations de ses abords.

La Citadelle, édifiée de 1667 à 1670 avec l’aide du Lillois Simon Vollant, offre aux militaires toute une série de bâtiments leur permettant une vie en autonomie : casernes, magasins pour les vivres, boulangerie, chapelle, arsenal, poudrières… Elle est prévue pour recevoir environ un millier d’hommes.

Au cours des 18e et 19e siècles, le site connaît des modifications et perd peu à peu sa fonction militaire. Une partie des fortifications est transformée en parc, tandis qu’une aire de jeux et un zoo s’y implantent dans les années 1950. L’intérieur de la Citadelle conserve sa vocation première en accueillant encore aujourd’hui le Corps de Réaction Rapide-France.

 

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour