Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

La fontaine du Dauphin, Noyon

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : 1770

La fontaine du Dauphin, datée du 18e siècle, commémore le mariage en 1770 du Dauphin Louis, futur Louis XVI et de Marie-Antoinette par un décor riche et chargé en symboles.

La fontaine du Dauphin et l'hôtel de ville © ville de Noyon

Vertus de la fontaine du Dauphin © ville de Noyon

Détail d’une vertu © ville de Noyon

Visite pour enfants © ville de Noyon

Atelier autour des vertus de la fontaine © ville de Noyon

Le cadeau d’un évêque pour ses fidèles

En 1769, Charles de Broglie, évêque-comte de Noyon depuis trois ans, revient dans son évêché après une maladie. Touché par l’accueil chaleureux que lui réservent les habitants, il décide d’offrir à la ville une nouvelle fontaine afin de remplacer l’ancienne datant de la fin du 15e siècle. Le travail est confié au jeune sculpteur parisien François Masson. Les éléments de plomb sont élaborés par un fondeur parisien tandis que l’assemblage est confié à un maître maçon noyonnais, Eloy Hublat. Cette œuvre monumentale est achevée en 1770.

 

Le symbole de l’entente entre la France et l’Autriche

Bien qu’ayant été endommagée à la Révolution française et lors de la Première Guerre mondiale, cette fontaine a gardé son iconographie spécifique. Ce monument se compose de plusieurs éléments : un bassin de forme octogonale, avec, en son centre, un piédestal couronné d’un obélisque majestueux. À chaque angle du piédestal, quatre figures représentent les vertus cardinales, chacune avec son attribut, la force et son épée, la justice et sa balance, la tempérance et son vase et enfin la prudence et son miroir. Des guirlandes de fleurs et des représentations de dauphins complètent cet ensemble.
Le décor de l’obélisque développe une symbolique consacrée au mariage du Dauphin Louis et de Marie-Antoinette. Sur la face sont sculptées les allégories de la France casquée et de l’Empire montrant la couronne de l’immortalité, symbole de prospérité pour les deux peuples. Chaque allégorie tient un médaillon représentant les futurs époux. Au revers, un enfant ailé, symbole de l’innocent amour, caresse un agneau. Un chien, symbole de fidélité, les observe. L’Amour a jeté son carquois et ses flèches à terre, montrant que la guerre entre les deux pays appartient à un temps révolu.

 

Destructions et restauration d’une fontaine chargée d’histoire

Lors de la Révolution française, les inscriptions d’origine sont remplacées par des plaques avec la Constitution et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. La fontaine est fortement endommagée entre 1914 et 1918. Une restauration globale est programmée entre 1967 et 1979 au cours de laquelle les plaques sont remplacées par de nouvelles inscriptions faisant écho à l’histoire de Noyon.

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour