Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

La cathédrale, Noyon

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : 1145

La cathédrale de Noyon est un chef d’œuvre du gothique primitif. Première cathédrale édifiée dans le nord de la France, elle illustre l’importance et l’influence de la ville au 12e siècle. Son quartier cathédral, témoignage exceptionnel de la vie religieuse de l’évêque et des chanoines, est en grande partie préservé.

Cathédrale de Noyon © Ville de Noyon

Cloître de la cathédrale © Ville de Noyon

Détail d’une sculpture issue du dépôt lapidaire © Ville de Noyon

Tribunes de la cathédrale © Ville de Noyon

Simon de Vermandois, un évêque bâtisseur

Simon de Vermandois, évêque de Noyon de 1123 à 1146, est un proche de l’abbé Suger, initiateur du nouveau chœur gothique de Saint-Denis. Il entreprend plusieurs chantiers afin de marquer l’attachement de l’évêché à la couronne. La construction de la cathédrale est vraisemblablement entreprise vers 1145, avant son départ en croisade où il meurt en 1148. Ses successeurs poursuivent les travaux qui se terminent dans les années 1230.

 

Le gothique primitif

La cathédrale appartient au gothique primitif, mêlant les influences de l’art roman et les principes naissants de l’architecture gothique. Certains aspects, comme les fenêtres en plein cintre, traduisent la persistance de l’art roman, tandis que l’évidement des murs, la large place faite à la lumière et la croisée d’ogives témoignent du passage à l’architecture gothique. L’élévation intérieure à quatre niveaux (grandes arcades, tribunes, triforium et fenêtres hautes) est une caractéristique commune aux premières cathédrales gothiques.

 

Une ville dans la ville : le quartier cathédral

Le quartier cathédral consiste en l’ensemble des bâtiments aux abords de la cathédrale destinés à l’évêque, à son clergé et aux chanoines. Au 12e siècle, le chapitre était composé de 60 chanoines qui tenaient également le rôle de conseillers auprès de l’évêque et qui pouvaient avoir, selon les époques, la prérogative de son élection. Le palais épiscopal et sa chapelle, le bâtiment du Trésor, le cloître et les bâtiments claustraux ont tous été bâtis entre le 12e et le 13e siècles. Plus tardives, la bibliothèque du Chapitre est construite en 1506 et les maisons canoniales sont édifiées entre le 17e et le 18e siècles. L’ensemble du quartier cathédral est une illustration notable de la richesse du chapitre et des chanoines de Noyon.

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour