Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

Louis Blériot et l’hôtel de Simencourt, Cambrai

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : 18e siècle - 20e siècle

Louis Blériot (1872-1936) est le premier aviateur à traverser la Manche en 1909. Originaire de Cambrai, il a laissé son nom à l’hôtel particulier qui l’a vu naître.

Le portail de l'hôtel de Simencourt © Déclic

Détail du portail de l'hôtel de Simencourt © Déclic

L'hôtel de Simencourt et son portail © Le Labo - Cambrai

L'hôtel de Simencourt en ruine après la Première Guerre mondiale © Le Labo - Cambrai

Avion de Louis Blériot en vol © Le Labo - Cambrai

Une demeure à l’histoire mouvementée

L’hôtel particulier est construit vers 1760 par la famille de Simencourt. Considéré comme une des plus belles demeures cambrésiennes, installé sur une des artères principales de Cambrai, l’hôtel accueille Louis XVIII (1755-1824) à son retour de Gand en 1815. Acheté en 1856 par la famille Blériot, il est incendié en 1918 par l’armée allemande qui pratique alors autour de la Grand’Place une politique de la terre brûlée. Seul le portail reste en place et est encore visible aujourd’hui. Les vantaux de la porte sont conservés et exposés au musée des Beaux-Arts. 

 

Un portail à la décoration foisonnante

Entre cour et jardin, l’hôtel donnait sur la rue par son superbe portail réalisé en 1781. Au centre, une tête représentant le soleil est entourée de rayons qui se prolongent sur toute la surface du cintre. Le portail est agrémenté, de chaque côté, par des ornements floraux, des feuillages, des guirlandes et des coquilles.

 

Lieu de naissance d’un héros cambrésien

Fils aîné de la famille cambrésienne implantée dans l’industrie textile, Louis Blériot naît dans cette demeure en 1872. Après avoir intégré l’École centrale de Paris, il devient ingénieur et crée des usines spécialisées dans l’éclairage et les accessoires automobiles. Grâce à la postérité de ses ateliers, il peut s’adonner à sa passion : la recherche aéronautique. Entre 1901 et 1909, il élabore douze modèles d’avions avant de réussir à traverser la Manche à bord du Blériot XI remportant ainsi le concours du Daily Mail. Il reçoit alors des commandes du monde entier, conçoit divers modèles dans ses usines à Suresnes et ouvre une compagnie aérienne. 

 

Un nouveau projet patrimonial et touristique 

Le portail est restauré en 2019. Un « projet Blériot » est actuellement en cours en vue de créer un espace culturel et touristique, permettant de pénétrer dans le lieu de vie de Louis Blériot mais aussi d’expliquer la Base Aérienne d’Épinoy, désormais fermée. 

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour