Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

Ancienne abbaye Saint-Lucien, Beauvais

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : 14e-15e siècles

L’abbaye Saint-Lucien fut l’une des plus importantes et célèbres abbayes de Beauvais qui abritait les reliques du saint évangélisateur du Beauvaisis. Si la source la plus ancienne mentionnant l’abbaye date de 861, sa fondation est vraisemblablement plus ancienne. Aujourd’hui, seule une partie de son enceinte est conservée comprenant une tour, élevée au 15e siècle et remaniée au 19e siècle et la porte monumentale de l’abbaye du 14e siècle.

L’ancienne abbaye Saint-Lucien d’après une gravure du 18e siècle. Carte postale ancienne © Réseau des médiathèques du Beauvaisis

Représentation de saint Lucien, évangélisateur du Beauvaisis © Réseau des médiathèques du Beauvaisis

Vestiges de l’ancienne porte de l’abbaye Saint-Lucien du 14e siècle © Dir. de la communication, Ville de Beauvais

Dernière tour de l’enceinte de l’abbaye conservée. Élevée au 15e siècle, elle a été fortement restaurée au 19e siècle. Les créneaux datent de cette époque. © Dir. de la communication, Ville de Beauvais

Saint Lucien, évangélisateur de l’abbaye

Saint Lucien, accompagné de saints Maxien et Julien, a été martyrisé sur le Mont Mille, situé aujourd’hui à Fouquenies, commune limitrophe de Beauvais. Une fois décapité, saint Lucien s’est relevé et a ramassé sa tête. Il prend la route, traverse le Thérain au gué dénommé Miauroy pour se rendre jusqu’à la butte Notre-Dame-du-Thil où il dépose sa tête afin d’indiquer le lieu où il souhaite être enterré. C’est sur ce lieu de sépulture que l’abbaye portant son nom, aurait été fondée.

Une importante abbaye du Beauvaisis

Sa fondation est vraisemblablement antérieure au 9e siècle. L’abbaye est alors un lieu de pèlerinage important dans la région et elle connaît un épanouissement du 11e au début du 14e siècles. Les liens entre cette institution religieuse et l’évêché de Beauvais ont toujours été étroits et chaque nouvel évêque passe la nuit précédant son entrée solennelle dans la ville et son investiture au pied du tombeau de saint Lucien dans l’abbaye. Ainsi, nombreux étaient les évêques à s’y faire inhumer. Vendue comme bien national à la Révolution, les bâtiments de l’abbaye sont démontés pierre à pierre à partir du début du 19e siècle et son riche mobilier est éparpillé.

L’église-abbatiale, un jalon de l’histoire de l’art

À partir de 1089, une nouvelle église est construite pour l’abbaye Saint-Lucien. Son chœur est consacré en 1109 et son transept achevé en 1115. Si ce monument a aujourd’hui disparu, c’était un édifice-clé de l’histoire de l’art marquant l’émergence de l’art gothique en France. Les premières voûtes gothiques semblent en effet apparaître en Angleterre et sont très vite adoptées en Normandie, duché anglais très proche de Beauvais qui en reçoit son influence artistique. Ainsi, l’église-abbatiale de Saint-Lucien est connue par les historiens d’art comme l’une des premières tentatives de voûtement sur croisée d’ogives en France, bien avant l’abbatiale de Saint-Denis pourtant considérée comme le premier jalon abouti de l’esthétique gothique.

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour