Warning: array_map(): Expected parameter 2 to be an array, string given in /home/vpah/www/wp-content/themes/vpah/single-app_ressource.php on line 30
La Manufacture - musée, Roubaix - VPAH
Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

La Manufacture – musée, Roubaix

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Date : 1885-2019

La Manufacture, musée de la mémoire et de la création textile, permet de porter un regard concret sur le patrimoine textile grâce à son exceptionnelle collection de métiers à tisser. Sa vocation est aussi de présenter l’actualité du textile grâce à la création contemporaine.

Roubaix La Manufacture © Ville de Roubaix

Roubaix La Manufacture © Ville de Roubaix

Roubaix La Manufacture © Ville de Roubaix

Roubaix La Manufacture © Ville de Roubaix

Roubaix La Manufacture © Ville de Roubaix

La tapisserie, une spécialité

Israël Craye, ouvrier issu d’une famille de tailleurs belges venus s’installer à Roubaix, crée son entreprise en 1885. En 1913, la société s’implante au sud de la ville, dans une zone encore agricole. Elle s’y développe et s’y étend tout au long du 20e siècle. Aux abords du musée, on peut encore découvrir l’ancienne entrée des bureaux et du personnel ainsi que la maison des propriétaires qui, comme cela était d’usage à l’époque, jouxtait l’usine. En 1928, l’entreprise, spécialisée dans les tissus d’ameublement et la fabrication de tapis et pièces de velours, dispose de différentes salles de tissage ainsi que d’un atelier de confection.
L’entreprise Craye est réputée pour ses velours d’ameublement, ses peluches, ses tapis mais aussi ses tissus Jacquard. C’est à cette période qu’elle se spécialise dans la reproduction mécanique des tapisseries flamandes des 15e, 16e et 17e siècles. Pendant une dizaine d’années, Dior fait appel à l’entreprise Craye et Fils pour tisser sa toile de bagagerie.

Un musée dans une usine

Dans les années 1990, l’entreprise Craye est rachetée par la société belge Flemish Tapestries. Son directeur, Hendrick Persyn, est à l’origine d’un musée textile dans les bâtiments du tissage. « La Manufacture des Flandres, musée du Jacquard » est inaugurée en 2001.
En 2009, à la suite de la fermeture du site et du transfert de la production à Cysoing puis en Belgique, l’entreprise et le musée sont mis en vente. La Ville de Roubaix rachète l’ensemble, soucieuse de préserver ce patrimoine textile et de le mettre en valeur. La collection de machines est cédée gracieusement par l’entreprise. Le musée prend le nom de Manufacture des Flandres, musée-atelier du textile, puis en 2015 devient La Manufacture – musée de la mémoire et de la création textile. Sa force et son attractivité reposent sur la collection de métiers à tisser en état de marche et actionnés pendant les visites. Le propos initialement très axé sur le savoir-faire de l’entreprise se recentre sur la conservation des témoignages matériels et immatériels, la création et l’innovation textile.

Thématiques liées

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour