Warning: array_map(): Expected parameter 2 to be an array, bool given in /home/vpah/www/wp-content/themes/vpah/single-app_ressource.php on line 19
Le château d’eau et les fontaines publiques, Amiens - VPAH
Art et histoire
Hauts-de-France
Revenir aux ressources

Le château d’eau et les fontaines publiques, Amiens

Ajouter aux favoris

Retirer des favoris

Télécharger la ressource

Au 18e siècle, Amiens compte 40 000 habitants. Pour satisfaire l’ensemble de la population en eau potable, la municipalité décide la construction du château d’eau  pour alimenter les fontaines publiques monumentales réparties dans toute la ville et destinées à suppléer les puits médiévaux. En effet, l’eau courante, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est un progrès technique important qui n’apparaît qu’au 19e siècle !

Château d'eau d'Amiens S.Crampon

Schéma de la coupe du château d'eau Ombelliscience

carte postale du château d'eau en 1904-c- archives-municipales-et-communautaires-amiens-metropole

carte postale ancienne du chateau d'eau amiens domaine-public

Fontaine Saint Julien Amiens L.Rousselin

Fontaine Saint Julien Amiens détail L.Rousselin

Mascaron de la fontaine Saint Jacques Amiens L.Rousselin

Le château d’eau, témoin du siècle des Lumières

Situé boulevard du port d’Aval en bordure de la Somme, il est construit entre 1751 et 1758 sur les plans de Jean-Jacques Jumel-Ricquier, l’architecte ayant également réalisé l’Hôtel de Ville d’Amiens. De plan carré, le château d’eau en pierres et briques est surmonté d’une balustrade. Au cours des 19e et 20e siècles, il subit de nombreux réaménagements. Sa haute tourelle est ainsi remplacée par un chapiteau.

Un mécanisme innovant

La machine hydraulique contenue à l’intérieur du château d’eau est l’œuvre de l’ingénieur Bernard Forest de Bélidor. Le mécanisme fonctionne selon un système de vases communicants. Ne possédant pas de réservoir de stockage, l’eau est élevée dans une colonne au centre du château d’eau à une hauteur de 27 mètres, pour être ensuite refoulée et propulsée à l’aide d’une roue à aubes (roue munie de pales qui permettait autrefois d’actionner les moulins à eau) afin d’obtenir une pression suffisante dans les conduites souterraines qui alimentent les fontaines.

En dépit d’une volonté certaine de modernisation et d’assainissement, l’élévation du château d’eau ne fournit pas un débit suffisant et les fontaines publiques n’apportent pas pleine satisfaction. Après 20 ans d’interruption, on installe en 1865 une roue à vapeur plus moderne, dite Sagebien, du nom de l’ingénieur picard du même nom. Le système est finalement  démantelé en 1937 au profit de l’usine Saint-Michel.

Sur les traces des fontaines publiques

Prévues au nombre de douze, elles ne sont que quatre à être mises en service. Parmi celles-ci, trois sont toujours visibles dans l’espace public aujourd’hui : il s’agit de la fontaine Saint-Jacques (rue Saint-Jacques), la fontaine Saint-Julien (rue des Parcheminiers), et celle de la place au Feurre.

 

Epargné par les bombardements qui tombent sur la ville durant les Première et  Seconde Guerres mondiales, le château d’eau a aujourd’hui perdu sa fonction d’origine et accueille désormais une partie du service Eau et Assainissement d’Amiens métropole. Il a néanmoins conservé son aspect du 18e siècle, ce qui lui a valu son inscription au titre des Monuments historiques en mars 2017.

Où voir
la ressource ?

Voir sur la carte

AMIENS MÉTROPOLE

Depuis 2013, Amiens Métropole est forte du label Pays d’art et d’histoire, sous le nom d’Amiens, Métropole d’art et d’histoire, qui correspond au territoire de la communauté d’agglomération composée de 39 communes et plus de 180 000 habitants. Quartiers résidentiels, centre-ville multifonctionnel, faubourgs anciens, villages périurbains façonnent l’identité de cet espace cohérent, harmonieux et riche de ses diversités.

Découvrir
AMIENS MÉTROPOLE

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour